Basketball : La mort du légendaire Elgin Baylor

Une fois encore, le monde du Basketball est touché par le décès de l’une de ces innombrables légendes. Cette fois, c’est la triste nouvelle de la mort d’Elgin Baylor qui parvient aux oreilles des fans. Décédé à 86 ans, l’ailier des Los Angeles Lakers a su marquer à sa manière l'histoire du club.

Elgin Baylor : le finaliste maudit 

C’est en 1958 que Elgin Baylor tape dans l’œil du club de Minneapolis alors qu’il était l’une des révélations de la draft. Lors de sa toute première saison chez les Lakers, il émerveille tous les fans en affichant des performances séduisantes. En effet, il marque en moyenne 24,9 points, effectuant 4,1 passes décisives par match. Cette performance lui a valu le titre de Rookie durant sa première saison. Il met un terme à sa carrière en 1971 suite à d’excellentes performances. Malgré sa brillante carrière, la légende du basketball n’a remporté aucune victoire sur huit finales jouées.  

Elgin Baylor reste un recordman même mort 

Après que sa carrière ait été interrompue par une blessure au genou, Elgin Baylor a ensuite entamé une carrière d’entraîneur au cours de laquelle il a entraîné le New Orleans Jazz et les Los Angeles Clippers. Malgré un décrochement précoce de sa carrière de basketteur, il détient jusqu’à l’heure actuelle le record du nombre le plus élevé de points marqués au cours d’une finale de NBA. Il s’agit d’une performance de 61 points marqués contre le Boston Celtics. Cette performance légendaire même si elle n'a pas permis au club de remporter le match a tout de même permis au joueur de gagner une place de choix dans la Staples Center où siège jusqu’à ce jour une statut de lui. 

Le joueur s’est définitivement éloigné des terrains de Basketball en 2008. Une chose est sûre, la mort du basketteur affecte les amoureux du sport et laisse un vide à combler ainsi qu’un record à battre. Vivement que la génération actuelle fasse mieux !